Tout en soutenant Martin Fayulu à la Présidentielle, qui refuse toujours de prendre part à la prochaine Présidentielle avec la machine à voter, la coalition de l’opposant Moïse Katumbi est en ordre de bataille, du moins, pour la campagne électorale. Samedi, des vagues de ses partisans ont déferlé un peu partout à travers le pays pour se lancer officiellement dans la course.

A Lubumbashi, capitale disputée du Haut-Katanga, également un des fiefs disputés entre le président Joseph Kabila et l’opposant Moïse Katumbi, une marée humaine a fait irruption au centre-ville où se tenait un grand meeting populaire. Une véritable démonstration de force également observé à Dilolo, dans le Luabala, ou encore à Mbuji-Mayi.

Membre de la coalition LAMUKA, Ensemble a globalement réitéré son soutien à Martin Fayulu, appelant ses partisans à se mobiliser “pour des vraies élections le 23 décembre 2018.

Toujours exilé en Europe, Moïse Katumbi a promis “une campagne à l’américaine” pour faire gagner sa coalition et son candidat à la Présidentielle, malgré les défections de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe qui ont finalement créé leur coalition.

 

Dans des pays voisins, il y a des Chefs d’Etats qui soutiennent la candidature de Martin Fayulu. Il y a aussi quelques personnes de la Communauté internationale“, a-t-il dit, affirmant être sûr que Martin Fayulu allait l’emporter au 23 décembre. “En tout cas, nous sommes dans le bon, et je suis très sûr que le 23 décembre 2018, Martin Fayulu va gagner les élections.

Moïse Katumbi affirme par ailleurs que la coalition LAMUKA ne va pas boycotter ces élections. “Nous allons aller aux élections, nous n’allons pas boycotter les élections. Vous serez peut-être surpris, un de ces quatre matins, c’est peut-être Kabila qui risque même d’annuler les élections et de faire un report“, estime-t-il.

Quelques images du lancement de campagne de ENSEMBLE 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *