Lambert Mende, porte-parole du gouvernement Congolais indique que le gouvernement de la République Démocratique du Congo a pris des dispositions nécessaires pour sécuriser les installations diplomatiques américaines et les occupants (travailleurs Congolais et américains).

Cette menace étant ciblée contre la représentation diplomatique des États-Unis, ne visent pas les autres représentations diplomatiques de pays occidentaux et ne peut pas entacher le processus électoral en cours en RDC, explique le ministre congolais de la Communication et des médias.

Une délégation est venue des Etats-Unis pour partager leurs inquiétudes. C’est la première fois que nous avons eu à avoir ces informations. Nous avions pris des disposions même avant ces informations. Toutes les dispositions sont prises pour sécuriser les missions diplomatiques américaines pour protéger et les Congolais qui y travaillent, et les américains“, affirme Lambert Mende.

A Kinshasa, les Etats-Unis ont même retiré leur drapeau habituellement affiché sur leurs sites diplomatiques. Pour le sixième jour consécutifs, toutes les missions diplomatiques et installations américaines à Kinshasa sont restées fermées.

Selon Reuters, citant des diplomates étrangers,  la fermeture de l’ambassade est due à “l’arrestation la semaine dernière d’une cellule de djihadistes tanzaniens appartenant à un groupe islamiste ougandais appelé les Forces alliées démocratiques.” L’ADF est un groupe armé islamiste opérant à Beni dans l’Est de la RDC. Il est connu pour avoir perpétré plusieurs attaques tuant des milliers de Congolais depuis 2014.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like

Proche de Moïse Katumbi,  Sam Bokolombe appelle au report des élections

Dans une publication sur son compte Facebook, le chargé de la vulgarisation du programme de Moïse Katumbi, Sam Bokolombe appelle à un report des élections prévues le 23 décembre. 

Kabila dézingue les Belges!

Alors qu’il doit normalement quitter le pouvoir à l’issue des élections du 23 décembre, Joseph Kabila a choisi son moment pour remettre les pendules en l’air du côté de l’ancienne puissance coloniale. 

“L’Etat est complètement privatisé et la gouvernance du pays, totalement à l’abandon”

Dans un appel lu devant la presse ce vendredi à Kinshasa, les Catholiques congolais dénonce la situation du pays à quelques semaines des élections prévues le 23 décembre. 

A Kinshasa, les dessous d’une menace terroriste contre les Etats-Unis

Des islamistes de l’ADF seraient derrière la menace terroriste qui plane sur les installations américaines à Kinshasa. Plusieurs auraient été arrêtés en Tanzanie et à Brazzaville.