Jeudi 29 novembre, à 24 jours des prochaines élections en République démocratique du Congo, les politiques entrent de plus en plus en confrontations et essaient chacun de tirer le drap de la victoire de son côté.

Kabila manque à Shadary

https://twitter.com/JTAtv5monde/status/1067869353994055680

Au pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary, candidat numéro 13, a toujours des difficultés à prendre une vitesse de croisière autour de sa campagne. Après un début mitigé à Lubumbashi, “Coup sur coup” a filé vers Kolwezi dans le Lualaba, où il a connu un accueil un peu meilleur. Il a sans doute pu compter sur les incroyables efforts du gouverneur Richard Muyej, qui est allé jusqu’à réquisitionner des élèves pour prendre part à l’évènement.

Il manque de la discipline dans cette campagne. Il n’y a pas vraiment de coordination. Et dans le Katanga, il aurait été mieux que le Chef de l’Etat soit là, il reste très populaire et aurait pu changer les choses“, explique un cadre sincère du FCC.

https://twitter.com/abelamundala/status/1068063885805187072

Aucune nouvelle du président Kabila. Le FCC avait assuré que l’autorité morale de leur coalition prendra bel et bien part à la campagne. Joseph Kabila, qui avait reçu ses cadres la semaine dernière à Kinshasa, a préféré prodiguer des conseils.

LAMUKA dans le flou avec la machine

A l’opposition, la guerre continue entre LAMUKA et CACH, la nouvelle coalition de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi ont tenté de refaire leur retard face au candidat du duo UDPS-UNC en diffusant une vidéo appelant à soutenir Martin Fayulu à la Présidentielle. Mais les deux leaders, comme leur candidat, continuent d’appeler au rejet de la machine à voter, ce qui laisse planer un doute sur les réelles intentions de LAMUKA, alors que Corneille Nangaa, président de la CENI, n’envisage même pas cette option.

Martin Fayulu, qui a présenté son équipe de campagne, appelle ses militants à aller voter “avec bulletin papier”, une option qui n’est pas officiellement disponible. A ce titre, beaucoup craignent que cette position entraîne des appels à la confrontation.

La lune de miel continue à Limete

De leur côté Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont toujours la gueule de bois après leur longue nuit de succès le mardi. Les deux partis sont en train de constituer leurs programmes et équipes de campagne, apprend POLITICO.CD. Les finances, nerf de la guerre, sont au centre des vifs échanges. “Tout va pour le mieux. Nous sommes déterminés, le peuple est avec nous. Quoi qu’il arrive, nous allons l’emporter“, lance un cadre de l’UDPS, joint au téléphone.

Nous sommes en train d’élaborer notre stratégie. Il  fallait harmoniser certaines choses avant de se lancer dans la campagne. Mais nous avons presque terminé“, rassure un autre cadre.

L’Amérique attend toujours ses terroristes à Kinshasa

Pendant ce temps, l’Ambassade des Etats-Unis à Kinshasa attend toujours ses terroristes. Pour le quatrième jour consécutif, les installations américaines sont restées fermées. Un communiqué, le même en fait, a été diffusé hier soir, affirmant toujours qu’il y aurait risque d’attentat, faisant rire Lambert Mende, qui dénonce une tentative de “faire peur aux Congolais”.

La suite de la situation à suivre demain sur POLITICO.CD.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like

Félix Tshisekedi va lancer sa campagne à Goma

Le leader de la coalition “CACH” va lancer sa campagne électorale à…

Par mesure de réciprocité diplomatique, la RDC n’invitera pas d’observateurs de l’Union Européenne ou du centre Carter [CENI]

Dans un entretien exclusif à POLITICO.CD, le rapporteur de la commission électorale nationale indépendante a justifié la non-invitation pour de missions électorales de l’Union Européenne et du centre Carter (ONG de l’ancien président américain Jimmy Carter) par l’application de mesures de réciprocité diplomatique.

Zoé, l’autre Kabila en campagne

A Lubumbashi, la présence très remarquée du député Zoé Kabila, jeune-frère du président Kabila, leader des jeunes de la coalition au pouvoir, qui mène une campagne active pour le candidat Emmanuel Ramazani Shadary. 

La coalition de Moïse Katumbi lance sa campagne en démonstration de force à travers la RDC

A Lubumbashi, Mbuji-Mayi ou dans le Kwilu, la coalition “Ensemble” de l’opposant Moïse Katumbi a lancé sa campagne électorale aux allures d’une démonstration de force ce samedi à travers le pays.